La Mirabelle Rouge

1 er Mai et mobilisation sociale

La riposte s'organise ....

Les manifestations du 1er mai ont rassemblé moins de monde que l'année dernière. C'est un fait. Le contexte a changé. En 2009, beaucoup de manifestants espéraient un prolongement social aux grands rassemblements de l'hiver pour contraindre le patronat et le gouvernement à revoir leur  copie face à la crise. Le rapport de force était visible dans la rue et même s'il était encore insuffisant pour se traduire en grève générale, la question de la préparation celle-ci était devenue d'actualité. La situation en Guadeloupe donnait une indication du possible et levait un espoir sur lequel une greffe aurait pu germer. Mais on connaît la suite. Le bourdonnement des bureaux confédéraux n'était pas exalté. Il chassa bien vite des esprits,  la fièvre ouvrière qui annonce les grands événements. Nous en restèrent donc aux formalités d'usage, et,  Sarkozy termina l'année en félicitant « les partenaires sociaux  pour leur esprit de responsabilité durant  la crise »( vœux du 31décembre 2009)

Un an plus tard, il ne faut pas être surpris de trouver dans les agendas de Sarkozy et du Medef les mêmes déclinaisons antisociales concernant la contre réforme des retraites en préparation. Les murmures de nuances sur le calendrier ne sont que chiquenaudes pour amuser ceux qui pensent peut-être encore que l'orage pourra être évité. La table des négociations au sommet est capable de supporter tout ce dont les convives ont besoin pour avoir l'illusion d'exister, mais la porte est fermée aux revendications des salariés. Que nous ayons  ou non manifesté le 1er mai, personne n'est  dupe sur ce point. Il  reste un espoir de changer la donne sur la question des retraites. Il a commencé à voir le jour avec la constitution des comités unitaires de défense des retraites qui se créent  un peu partout et qui rassemblent  largement autour de la pétition initiée par la Fondation Copernic et l'Association  ATTAC.  A Metz, une  réunion de signataires vient d'avoir lieu ( voir l'article du RL à la  rubrique dossier des retraites de La Mirabelle Rouge ) et des initiatives se prennent maintenant dans tout le département. Le 1er mai a permis une première expression populaire de ce mouvement unitaire. Il  se construit, et il représente un vrai espoir pour ceux qui veulent agir en préparant  un mouvement d'ensemble du public et du privé pour la défense des retraites.

Tous ensemble, il est possible de desserrer l'étau patronal et gouvernemental pour :

 

 

1)     Une retraite pleine et entière à 60 ans (75% du salaire de référence) et 55 ans pour les travaux pénibles

2)     Un minimum retraite au niveau du SMIC net

3)     Une égalité public/privé et l'égalité hommes/femmes

4)     L'annulation de la  loi Balladur (1993) contre le privé et de la loi Fillon (2003) contre le public : avant ces 2 attaques, l'égalité public/privé était une réalité.

5)     La prise en compte des années d'études

6)     L'augmentation des retraites et indexation sur les salaires

 

Jean-Luc L'HÔTE (La Mirabelle Rouge)

sine.png


26/05/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres