La Mirabelle Rouge

ArcelorMittal Florange: le PDG maintient l'arrêt !

ArcelorMittal a pour l'heure suffisamment de capacités de production pour répondre à la demande en acier sans faire tourner les hauts fourneaux lorrains de Florange, a indiqué mardi son PDG Lakshmi , réaffirmant toutefois qu'il ne s'agissait pas d'une fermeture définitive.
"Aujourd'hui nous avons assez de capacités dans le groupe (...) sans utiliser Florange", a déclaré M. 
 
 à l'occasion de l'assemblée générale du groupe, dont le siège est à Luxembourg.
Il a toutefois rappelé que le groupe investissait 17 millions d'euros sur le site lorrain, rejetant l'idée d'une fermeture définitive.
Affirmant que la demande en acier est insuffisante pour faire tourner toutes ses usines, ArcelorMittal a mis en veille depuis des mois plusieurs hauts fourneaux européens, dont ceux de Florange, et a décidé de la fermeture définitive de deux à Liège en Belgique.
Une centaine de métallurgistes, essentiellement venus de Florange, ont manifesté mardi devant le siège d'ArcelorMittal, déclenchant régulièrement des détonations pour tenter de perturber l'assemblée générale.
Une délégation des organisations syndicales a été reçue, pendant l'assemblée générale, par Henri Blaffart, vice-président d'ArcelorMittal pour les aciers plats en Europe, et Willie Smit, le directeur des ressources humaines.
"Les installations de Florange qui sont temporairement à l'arrêt redémarreront dès que les conditions de marché le permettront", a dit, dans une déclaration écrite, M. Blaffart, à l'issue de sa rencontre avec les syndicats.
"Nous savons tous que l'Europe connaît aujourd'hui une période de récession et qu'aucun redressement rapide n'est prévu à ce jour", a-t-il ajouté, assurant "veille(r) sur la situation de chacun des 500 salariés impactés".
Les dirigeants d'ArcelorMittal ont affirmé mardi qu'ils continuaient à examiner l'évolution de la situation économique pour éventuellement décider d'une relance de hauts fourneaux.
"A ce jour, aucune décision n'a été prise" sur une relance des hauts fourneaux de Florange, a répété, devant les actionnaires, le directeur financier, Aditya Mittal. Il a indiqué qu'une décision serait prise "pendant l'été" sans plus de précisions.
Le groupe avait indiqué qu'il ferait une réunion de suivi chaque trimestre pour réévaluer la situation de Florange.
Lakshmi Mittal a affirmé, devant les actionnaires, que l'Europe demeurait très importante pour le groupe.
"Nous allons continuer à investir et à maintenir nos actifs existants, à l'exception de ceux que nous jugeons non-stratégiques", a-t-il déclaré.
Le groupe a légèrement revu à la baisse sa prévision de croissance de la consommation apparente d'acier dans le monde pour 2012, tablant désormais sur une hausse de 4% à 4,5%, alors qu'il tablait en février sur une hausse de 4,5% à 5%.
Le patron d'ArcelorMittal a par ailleurs défendu devant les actionnaires sa stratégie de développement de son activité minière, estimant qu'il n'y avait plus d'opportunité de croître dans l'industrie sidérurgique.
"Nous allons continuer à investir dans les mines et maintenir nos actifs sidérurgiques", a déclaré Lakshmi Mittal, assurant que le groupe ne perdait pas pour autant de parts de marché dans l'acier ni en Europe ni aux Etats-Unis.
Le Parisien (8.05.2012)


08/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres