La Mirabelle Rouge

ArcelorMittal : le site de Florange totalement bloqué

Article Le Monde (mercredi 7 mars 2012)

FLORANGE (MOSELLE) ENVOYÉ SPÉCIAL - Toute la journée, mardi 6 mars, les semi-remorques, immatriculés en Belgique ou en Angleterre, se sont présentés devant la porte Sainte-Agathe, l'entrée principale de l'usine ArcelorMittal de Florange (Moselle). A chaque fois, ils ont été refoulés.

"Depuis lundi après-midi, plus personne ne rentre ou ne sort", tonne Edouard Martin, délégué CFDT au comité d'entreprise européen du groupe, au milieu des pneus en flammes et au son de Antisocial, l'hymne du groupe de rock Trust, craché par la sono d'une camionnette ornée des drapeaux jaune et rouge.

 

En conflit depuis le 20 février avec Lakshmi Mittal, le PDG d'ArcelorMittal, les employés lorrains du groupe sidérurgique ont décidé de durcir leur mouvement en bloquant totalement le site. Ils réclament le redémarrage d'au moins un des deux hauts-fourneaux, à l'arrêt depuis juillet et octobre 2011 et qui a entraîné la mise au chômage technique de 500 salariés.

"Comme rien n'a bougé depuis quinze jours, on va taper là où ça fait mal à M. Mittal : au portefeuille", explique Yves Fabbri, secrétaire CGT du comité central d'entreprise.

Habituellement, environ 300 camions et une vingtaine de trains de marchandises sortent chaque jour de l'usine, chargés de bobines d'acier destinées principalement aux industriels de l'automobile. "Cela représente 10 000 à 12 000 tonnes d'acier par jour", calcule un cadre.

"Les actions de blocage, menées à Florange par une minorité de personnes, sont inacceptables", a réagi la direction d'ArcelorMittal, invisible sur le site depuis que les salariés occupent les bureaux administratifs. Mardi, lors d'une réunion organisée à Metz dans la matinée avec les syndicats, elle a menacé les grévistes de déposer un référé devant le tribunal afin d'obtenir l'arrêt du blocage de l'usine.

Alors que la direction avait décidé de ralentir l'activité des laminoirs et de stockertout ce qui pouvait l'être, en attendant la réouverture des portes, les syndicats ont décidé, mercredi matin, "en signe de bonne volonté", de laisser sortir quelques bobines d'acier destinées à Volkswagen et Skoda.

Pressés par les industriels de l'automobile, qui travaillent à flux tendu, les dirigeants du groupe avaient déjà commencé à transférer une partie de la production de bobines de l'usine ArcelorMittal de Dunkerque vers les clients habituellement livrés depuis Florange.

"TUER FLORANGE À PETIT FEU"

"Notre priorité, ce sont nos clients, expliquait-on dans l'entourage de Hervé Bourrier, PDG d'ArcelorMittal France. Certains n'ont pas plus de quatre heures de stock d'acier devant eux, nous ne pouvons pas les faire attendre ou nous perdrons les contrats."

Cette radicalisation du conflit ne plaît pas à tous les salariés. Empêchés de rentrerdans l'usine, et donc de prendre leur poste, certains métallos employés aux laminoirs ou à la cokerie, qui ne sont pas concernés par l'arrêt des hauts-fourneaux, accusent à demi-mot les délégués CFDT et CGT, les plus en pointe dans le conflit, de "tuer Florange à petit feu". Lundi 5 mars, la CFE-CGC a décidé de suspendre sa participation à l'intersyndicale et demandé à ses membres dequitter les piquets de grève.

François Chérèque, le leader de la CFDT, était attendu mercredi 7 mars à Florange, afin de soutenir ses troupes mais aussi de trouver une issue au mouvement. "Entre les 200 à 250 millions d'euros d'investissements nécessaires pour garantir l'avenir de Florange et les 17 millions proposés la semaine dernière par la direction, il faut trouver un modus vivendi acceptable par tout le monde", expliquait-on dans l'entourage du secrétaire général de la CFDT.

"Pas question de signer uniquement avec Lakshmi Mittal, il nous a déjà trop menti, s'enflammait Edouard Martin, de la CFDT. Nous voulons que l'Etat signe avec nous, pour obliger le groupe à respecter ses engagements une fois que les élections seront passées."


Cédric Pietralunga ( Le Monde 07.03.2012)



07/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres