La Mirabelle Rouge

Campagne unitaire pour la défense des retraites en Moselle

              

               Appel départemental pour la défense de nos retraites.

 

               Créons des collectifs locaux d'action

 

Alors que le chômage augmente, que les usines ferment, que les salaires stagnent, Sarkozy n'a qu'un seul objectif politique : la baisse massive des pensions par l'allongement de la durée de cotisation, le recul de l'âge légal de départ à la retraite, la décote…

 

Rejetons la propagande des casseurs de notre système de  retraites solidaire !

Mesurons bien les vrais enjeux pour les salariés. « Trop de retraités qui coûtent trop cher ! » dit le gouvernement. « Pas le choix, les déficits sont immenses, il faut travailler plus longtemps ! » Archi-faux ! Depuis 1993, les réformes successives n'ont qu'un seul but : appauvrir les salariés alors que les profits explosent. Le gouvernement prétend sauver les retraites par répartition  mais il les démantèle toujours un peu plus pour mieux nous livrer aux assurances privées.

 

Le droit à la retraite à 60 ans à taux plein, c'est possible ! N'acceptons pas un nouveau recul de nos droits !

Revenir sur un acquis, ce n'est pas une réforme : c'est du vol !

N'oublions jamais que si l'espérance de vie a augmenté, c'est grâce à la retraite à 60 ans. Les plus belles années de la retraite ne doivent pas devenir les pires années du travail !

 

Exigeons :

     + la retraite à 60 ans à taux plein (75 % du dernier salaire brut) pour tous les salariés, sans allongement de la durée de cotisation, et un départ anticipé pour les travaux pénibles

     + le minimum retraite au niveau du SMIC net, avec en urgence, l'augmentation immédiate des pensions les plus faibles

     + l'égalité hommes/femmes (les femmes perçoivent en moyenne 40% de moins que les hommes)

     + le retour à l'égalité public/privé antérieure aux lois Balladur de 1993 contre le privé et Fillon de 2003 contre le public

     + la prise en compte des années d'études dans la durée de cotisation

           

Imposons un autre partage des richesses pour le financement des retraites!

De l'argent il y en a ! Malgré la crise, la France n'a jamais été aussi riche qu'en 2010. Le seul problème, c'est le partage des richesses, de moins en moins favorable aux travailleurs, floués au dépend des patrons et des financiers. En 2008, cette perte s'élève pour les salariés à 170 milliards €. Supprimons immédiatement les exonérations de cotisations sociales (31 milliards d'€ en 2008) dont bénéficient les entreprises. Et pour l'avenir, une augmentation de 0,37 % par an des cotisations retraite jusqu'à 2050 suffirait à financer nos revendications.

 

L'heure est à l'action, pas à la résignation !

Créons de nombreux collectifs locaux pour défendre nos retraites. Construisons la mobilisation : participons nombreux aux actions, débats et réunions publiques. Tous ensemble, nous pouvons, nous devons  mettre ce gouvernement de régression sociale en échec !

 

11 mai 2010                                            Contact : ATTAC Moselle 



07/06/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres