La Mirabelle Rouge

Chronique du 7 juillet

 

Le boss du gang des rollex ne manque pas de culot……..

Sarkozy a dénoncé mardi 6 juillet les calomnies "sans aucune espèce de réalité" qui éclaboussent son ministre du travail, Eric Woerth. "J'aimerais tellement que le pays se passionne pour les grands problèmes que sont la santé, les retraites, comment on va créer de la croissance, plutôt que de s'emballer à la première horreur, calomnie, qui n'a qu'un seul but, salir sans aucune espèce de réalité……. " a-t-il déclaré lors d'une visite hospitalière à Brie-Comte-Robert.
Il est gonflé le boss, car pour ce qui concerne les grands problèmes en question, il les maltraite sans vergogne en massacrant les principaux acquis du monde du travail.
Le 24 juin, il y a près de 2 millions de manifestants dans la rue profondément « passionnés» par l'avenir de leur retraite et Sarkozy fait diversion. Il s'emballe  pour l'avenir du ballon rond tricolore et donne le même jour, une  audience dérisoire à un footeux bourré aux as qui vient pleurer sur les horribles déboires de ses acolytes en Afrique du Sud.
Et la passion pour la santé…….parlons en !  Bachelot traite ce « grand problème » du monde contemporain avec le scalpel du comptable en taillant à la hache dans les effectifs et en multipliant les fermetures des hôpitaux publics. Ainsi,
54 centres hospitaliers sont programmés à la fermeture : c'est la dernière liste en date dans le massacre annoncé de l'hôpital de proximité. Pour la Lorraine, Bar-le-Duc (maternité et service de chirurgie) et Pont-à-Mousson (chirurgie) doivent disparaître d'urgence : pas « assez rentables » d'une part et « structures hautement dangereuses pour les patients » d'autre part. Lunéville (maternité et chirurgie) peut se préparer au même sort d'ici peu…
Ils ferment les hôpitaux de la même façon qu'ils ferment nos écoles et viennent ensuite nous donner des leçons de vertu en  suggérant que nous serions un peuple de béotiens juste bon à gober les fantaisies de quelques journalistes hostiles au pouvoir en place.  Sarkozy et les siens  mentent comme des camelots et  nous prennent  pour les dindons de leur farce. En plus, ils voudraient aussi nous voir imbéciles à leurs grimaces. Les possédants n'aiment jamais  ceux qui gardent les yeux grands ouverts et la pensée critique.

 

Jean-Luc (07.07.2010)



11/08/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres