La Mirabelle Rouge

Contrôleuse SNCF expulsée du train pour sa couleur de peau

 

 

NICE, 17 sept 2010 (AFP) - Incident raciste dans un train de pélerins: une contrôleuse porte plainte

 

Une contrôleuse SNCF a porté plainte mardi à Nice après avoir été "expulsée" la veille en gare de Vintimille (Italie) d'un train de pèlerins à destination de Lourdes pour des motifs racistes par deux individus, ont indiqué vendredi la SNCF et la CGT Cheminots.

La jeune femme noire de 25 ans qui était "en service sur un train commandé par un organisme religieux italien à destination de Lourdes s'est vue expulsée de manière brutale du convoi qu'elle devait assurer en tant qu'agent SNCF", précise la CGT dans un communiqué.

Le syndicat affirme que les deux individus ont eu "un comportement raciste".

Selon une porte-parole de la direction régionale de la SNCF de Provence-Alpes-Côte d'Azur, un premier individu lui aurait dit, alors qu'elle montait à bord, qu'elle n'avait rien à faire là à cause de sa couleur de peau.

Ayant essayé de monter par une autre voiture, un second individu s'est une nouvelle fois interposé et "l'a poussée dans le dos à l'extérieur du train".

L'agent, qui n'a "pas subi de blessure physique", a fait valoir son droit de retrait et un de ses supérieurs a pris sa place dans le convoi, précise la SNCF.

La SNCF a indiqué "soutenir et assister la jeune femme dans sa démarche" et n'excluait pas de porter plainte.

"La direction régionale est totalement indignée par ce comportement honteux et scandaleux", a précisé sa porte-parole.

Selon Michaël Albin, secrétaire de la CGT Cheminots de Nice, "ce n'est pas la première fois que des incidents à caractère raciste se produisent dans la région".

"Il serait inacceptable que le président (de la SNCF) Pépy en personne ne se saisisse pas de ces événements gravissimes", précise son syndicat.

 

 

 

SYNDICAT CGT DE CHEMINOTS DE NICE

AVENUE THIERS – COUR THIERS

GARE SNCF DE NICE-VILLE

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

 

INADMISSIBLE ET CONDAMNABLE

 

Le  lundi 13 septembre en  fin de soirée, une contrôleuse SNCF en service sur

un  train  commandé  par  un  organisme  religieux  italien  à  destination  de

Lourdes,  s’est  vue  expulsée  de  manière  brutale  du  convoi  qu’elle  devait

assurer en tant qu’agent SNCF.

Ces  faits  laissent  apparaitre  un  comportement  raciste  de  la  part  de  deux

individus présents dans  ce  train, dont un membre de  la délégation bénévole

qui accompagne les pèlerins.

Les  faits  sont  incontestables,  témoins  à  l’appui.  Ces  racistes  primaires  ont

expulsé manu militari  un  agent  SNCF  en gare  de  Vintimille,  parce  que  cette

dernière est noire de couleur de peau.

Ces comportements ont hélas été confortés par la direction du pèlerinage qui

au lieu de prendre la décision digne, courageuse et responsable d’expulser ces

ignobles personnages du convoi les a conservés en son sein.

Sans nul doute que ces êtres racistes et xénophobes ont cru bien faire puisque

confortés par un gouvernement français qui a calqué depuis plusieurs mois ses

propositions de loi, tantôt sur le programme politique du Front National, tantôt

sur  les agissements  et déclarations du  très  réactionnaire Berlusconi,  chef du chef du conseil italien.

 

Pour  la  Cgt,  il  indispensable  que  la  SNCF,  l’organisme  religieux  et  les  deux individus  coupables  présentent  leurs  excuses  par  écrit  à  l’agent,  ainsi  qu’à l’ensemble de ses collègues de travail pour les préjudices occasionnés.

Il serait inacceptable que le président Pépy en personne ne se saisisse pas de

ces événements gravissimes.

 

La Cgt  tient donc à sensibiliser  l’opinion publique sur ces dérives  racistes qui

ne  peuvent  laisser  tout  citoyen  respectueux  des  valeurs  fondamentales  de

notre république sans réaction.

 

 

 



18/09/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres