La Mirabelle Rouge

Espagne:Zapatero remanie; "Tournant à gauche" ou enfumage?

Zapatero, le chef  « socialiste » du gouvernement espagnol a décidé un remaniement ministériel sous prétexte d’enrayer son impopularité après les mesures d’austérité budgétaire adoptées ces derniers mois et la grève générale du 29 septembre qui a paralysé le pays. Cette grève était populaire et soutenue. Dans un pays où la religion catholique imprègne encore fortement la société, on a pu voir certaines façades pavoisées de banderoles sur lesquelles étaient inscrit non sans ironie : « Même Dieu fera la grève le 29 septembre».

 Dans ce contexte de crise, le changement des portes-feuille ministériel n’est pas anodin. La presse parle d’un « tournant à gauche » car le poste de ministre du travail est confié à Valerio Gomez. Celui-ci est l’ancien secrétaire d’Etat à l’emploi et membre du syndicat UGT (Union Générale des Travailleurs) proche des socialistes. Valeria Gomez avait manifesté son hostilité lors de  l’adoption de la contre-réforme du travail cet été. Il avait également soutenu la grève du 29 septembre. Alors, « tournant à gauche » ou nouvelle tentative d’enfumage ? La mission de  Gomez ne serait-elle pas plutôt celle de convaincre les syndicats du bien-fondé du projet de contre-réforme des retraites programmé avant la fin de l’année ? L’objectif du gouvernement espagnol est de repousser l’âge de départ de 65 ans à 67 ans. Si lors du prochain remaniement du gouvernement en France, Sarkozy faisait appel à Chérèque ou à Malys pour succéder à Woerth, qui oserait parler d’un « tournant à gauche » ?

 

Jean-Luc (23.10.2010)



23/10/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres