La Mirabelle Rouge

Grèce: multiplication des grèves contre l'austérité !

En Grèce, les grèves se multiplient contre les mesures d'austérité

LEMONDE.FR avec AFP | 04.02.10
Agents du fisc et douaniers grecs ont lancé jeudi 4 février les premiers débrayages prévus par les syndicats contre les mesures d'austérité décidées par le gouvernement socialiste pour sortir le pays de la crise financière. Les syndicats, qui regroupent plusieurs centaines de milliers de membres et disposent d'une forte capacité de mobilisation de leurs troupes, ont décidé de cette action afin de manifester leur opposition à la voie choisie par le gouvernement socialiste pour tenter de réduire le déficit budgétaire abyssal de la Grèce.
Le premier ministre
Georges Papandréou a annoncé en début de semaine qu'au-delà du plan de sortie de crise soumis par la Grèce à la Commission européenne et approuvé par Bruxelles mercredi, il appliquerait un gel total des salaires des fonctionnaires, une augmentation de l'âge du départ à la retraite et une hausse des taxes sur les carburants.
Le syndicat des quelque 15 000 agents du fisc s'affirme prêt à accepter la perte de privilèges fiscaux, mais juge inacceptable le total des coupes envisagées, qu'il chiffre à près du quart du revenu de ses membres. Les agents ont annoncé leur intention de faire à nouveau grève les 10 et 17 février. Les quelque 4 000 douaniers excluent pour leur part toute concession salariale.
La confédération des fonctionnaires, qui compte près de 200 000 membres, a confirmé mercredi un appel à une grève de 24 heures pour le 10 février, déjà annoncé à la mi-janvier. Le front syndical du Parti communiste a indiqué qu'il se joindrait à cette grève.

APPEL À CESSER LE TRAVAIL DANS LE PRIVÉ

De son côté, l'influente Confédération des travailleurs de Grèce (GSEE, 600 000 adhérents) a appelé jeudi à une grève nationale de 24 heures dans le secteur privé, le 24 février, pour protester contre les projets gouvernementaux de réforme des retraites. Mardi soir, le premier ministre a en effet annoncé, à la surprise générale, sa volonté de repousser l'âge de départ à la retraite, dans le cadre d'un projet en préparation de réforme du système des retraites. Le gouvernement "nous avait promis qu'il n'y aurait pas de changement sur ce point (...) allonger l'âge de la retraite n'apporte aucune solution", a affirmé le secrétaire général de la GSEE. La presse estimait jeudi que l'annonce de M. Papandréou signifierait probablement un alignement de toute une série de catégories professionnelles bénéficiant de retraites anticipées sur le régime général de retraite à 65 ans.
La dette de la Grèce s'élève à plus de 294 milliards d'euros (412 milliards de dollars) et son déficit se situe bien au-delà des limites des 3 % du PIB acceptées pour les membres de la zone euro.



04/02/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres