La Mirabelle Rouge

Grève à Briey chez EDSCHA

 

L'équipementier Edscha dépose son bilan,  mais  les salariés de Briey n'entendent pas payer les petits arrangements des rachats-ventes.

 

En février 2009, l'équipementier automobile allemand Edsha, propriété du fond d'investissement Carlyle depuis 2002, a déposé le bilan de ses activités européennes.
L'entreprise fabrique notamment des toits ouvrants et des charnières de portières. Elle emploie 5800 salariés dans 16 pays dont 4200 directement concernés par la procédure de liquidation. En France, Edscha possède deux sites, tous les deux touchés par le dépôt de bilan. Celui de Briey pourrait être racheté par l'équipementier espagnol Gesramp Automocion.
L'administration allemande a engagé une procédure judiciaire d'insolvalibilité dont les modalités d'application devraient s'imposer aux salariés de Briey en attendant peut-être le rachat ultérieur. Comme cela se passe ainsi souvent en pareil cas, les salariés devraient maintenant retourner aux 39 h par semaine sans l'augmentation de salaire correspondante. Avec un salaire moyen de 1300 euros net par mois, le personnel refuse ce marché de dupe.
Chacun sait que le groupe a engrangé d'importants profits les années précédentes et même si les résultats des derniers mois de 2008 se sont dégradés avec la crise au point d'engager la procédure de redressement, les affaires ont continué à se réaliser par les mécanismes de rachat-vente dont pense bénéficier à moindre coût l'équipementier repreneur.
Les salariés de Briey refusent de faire les frais de la crise et exigent le maintien de leur garantie statutaire. Ils ont engagé avec l'intersyndicale CGT - CFDT - CFTC une grève à durée indéterminée le 17 mars 2010 avec 90 % du personnel mobilisé.

.....à suivre...

Jean-Luc

 



18/03/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres