La Mirabelle Rouge

Grève à Clemessy en France et à Saint-Julien-lès-Metz

A l'appel de l'intersyndicale CGT-CFDT-CGC, Clemessy était en 

 grève à 95 %  lundi 7 juin 2010


photo RL

 Clemessy est une filiale du groupe BTP Eiffage depuis 2008. Elle  emploie 5200 salariés en France dont 150 dépendent du site de Saint-Julien-lès-Metz. Elle développe son activité dans le génie électrique, l'automation et les systèmes mécanisés de l'industrie. Le groupe Eiffage possède également une autre filiale, Forclum, qui agit dans le même champ professionnel. Lors de l'acquisition en 2008, un accord prévoyait pour cinq ans, le maintien du périmètre d'activité, la préservation des emplois et des accords collectifs. Mais  comme le souligne Michel Estevez, délégué CGT, cet accord n'a pas été respecté puisque 40 à 45 % de l'activité a été transféré d'une filiale à l'autre. Le PDG de Clemessy a été révoqué la semaine dernière est cela a sonné comme une annonce de réorganisation du groupe. Les salariés craignent donc d'être les victimes de ces grandes manœuvres industrielles et financières qui triturent et émondent  les métiers sans respect pour  le monde du travail. Le discours rassurant du nouveau PDG n'est guère rassurant. Avec une prédilection particulière pour la langue de bois du communiquant, il assure que les activités des filiales sont complémentaires et qu'il n'y a pas de crainte à avoir. Si d'éventuels ajustements devaient se faire ceux-ci « «  ne pourraient intervenir qu'au terme d'une réflexion et d'un dialogue, notamment avec les partenaires sociaux ».

Voilà le genre de baratin patronal qui inaugure très mal de l'avenir des salariés de Clemessy. En grève à 95 % lundi 7 juin 2010, ils ont toutes les raisons de rester vigilants.

Jean-Luc L'HÔTE



08/06/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres