La Mirabelle Rouge

Grève à France Transfo contre des salaires en berne.

France-Transfo : les salariés manifestent

NON RENSEIGNEELes France Transfo bloquent le rond-point Garolor

Pendant près d’une heure et demie, hier matin, une centaine de salariés de France Transfo ont immobilisé camions et voitures dans le rond-point Garolor d’Ennery. Bien décidés à faire entendre leur colère…

«Nous voulons médiatiser notre conflit pour que la direction accepte de se remettre autour de la table des négociations. Pour l’instant, on ne nous a proposé que des miettes… », commente Noël Leonard, délégué syndical FO. A quelques mètres de lui, camions et voitures étaient bloqués dans le rond-point Garolor à Ennery. Durant une heure et demie, hier, plus d’une centaine de grévistes de France Transfo, venus des trois sites de Maizières-lès-Metz, Ennery et Marange-Silvange, ont bloqué, à l’appel de l’intersyndicale CGT-FO-CFDT, ce rond-point pourtant très emprunté par les camions desservant la zone industrielle.
Ce qui n’a évidemment pas manqué d’irriter quelques usagers. A l’instar de ce Meurthe-et-Mosellan, qui n’en a eu que faire des revendications des manifestants et des banderoles. Bien décidé à passer coûte que coûte, il s’en est fallu de peu pour qu’il ne renverse le gréviste qui était posté devant son véhicule. A part cet incident ou celui de ce chauffeur-routier qui est monté sur le terre-plein central pour effectuer un demi-tour après que les manifestants lui ont refusé le passage, les automobilistes ont accepté, bon gré mal gré, d’être ainsi totalement immobilisés.

«Rien ne sort depuis lundi»

«Dans le cadre des négociations annuelles obligatoires, nous réclamons 150 € d’augmentation générale ainsi qu’une prime annuelle de 1 500 € par personne, poursuit Noël Leonard. Trois tables rondes ont déjà eu lieu avec la direction mais rien en est sorti. Elle nous propose 1,2 % d’augmentation générale. Ce qui, pour les bas salaires, ne fait même pas 20 € ! » Et André Lagrange, délégué syndical CFDT, de poursuivre : «Pour 2010, 32 millions de résultats sont attendus. Et, en dépit de cela, la prime nous sera accordée que si nous atteignons les 32 millions d’euros ! Du coup, nous espérons qu’en médiatisant ce conflit, les choses bougeront
Si les représentants syndicaux annonçaient 95 % de participation au sein du collège ouvriers, la direction s’est refusée quant à elle à tout commentaire. «Les lignes de production fonctionnent à peine et rien ne sort depuis lundi, renchérit le délégué FO. La production est quasiment paralysée. Seuls les intérimaires travaillent, sans oublier les cadres. Sur les trois sites, nous sommes environ 690 salariés, en contrat à durée indéterminée. Si les négociations ne reprennent pas rapidement, il y aura d’autres actions. C’est sûr…»
La manifestation a occasionné d’importants bouchons en direction notamment de l’A31, de l’A4 ou d’Ay-sur-Moselle. Au niveau du rond-point d’Ay-sur-Moselle ainsi qu’aux feux tricolores de la D1, des déviations avaient été mises en place par les gendarmes de la communauté de brigades de Vigy ainsi que par leurs homologues de la compagnie de Metz. Vers midi, tout était rentré dans l’ordre et les manifestants ont poursuivi leur action devant le site de France Transfo. Dans l’après-midi, ils bloquaient toujours l’accès aux sites. «La direction nous demande de les débloquer pour que les négociations puissent reprendre », commente Noël Leonard. Une situation qui n’avait semble-t-il pas évolué en fin de journée.

Delphine DEMATTE (Républicain Lorrain- 25.03.2010)


30/03/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres