La Mirabelle Rouge

Ils ferment nos écoles...suite...le refus du Pays -Haut

Jeudi 9 juin 2010 , un  blocus des lycées à Longwy et à Briey a été organisé pendant une heure par une mobilisation des professeurs, des parents d'élèves, des élèves et d'élus locaux. A Jarny, sous prétexte d'examens au sein du lycée, le proviseur a bloqué les portes lui-même pour interdire l'accès aux manifestants qui voulaient occuper symboliquement l'administration et distribuer des tracts. Un proviseur peu solidaire de la défense des écoles menacées.
Les nouvelles dotations horaires pour l'année prochaine vont entrainées une situation de surcharge des classes, notamment en seconde. Le ministre se fend d'un argumentaire médiatique en expliquant que le nombre d'enseignants diminue car il y a moins d'élèves. Pour lui, cela relève d'un calcul élèmentaire, mais c'est un faux grossier. Dans beaucoup d'établissements, il y aura moins de profs et plus d'élèves. Mais la lutte n'est pas terminée et une nouvelle entrevue avec le rectorat est programmée. .....à suivre....

Briey le 09.06.2010 (photo RL)

Longwy le 09.06.2010 (photo RL)

 

 

Le Pays-Haut est particulièrement frappé par le remaniement de la carte scolaire. Un collectif s'est formé, il est déjà passé à l'action.


Briey le 12 mai 2010 (photo RL)

Même le sous-préfet de Briey l'avait reconnu le 12 mai dernier, quand plusieurs centaines de personnes avaient manifesté devant ses murs : «  J'ai déjà eu des fermetures de classes dans les régions où j'ai été. Mais c'est vrai qu'elles sont plus importantes ici. »

Jacky Hautier ne croit pas si bien dire : le Pays-Haut meurthe-et-mosellan est particulièrement touché par les fermetures de classes et suppressions de postes annoncées pour la rentrée prochaine. Dans tout l'arrondissement de Briey, 14 classes maternelles et primaires sont menacées de fermeture et une importante réduction des dotations horaires est imposée aux collèges et lycées. C'est le lycée général et technologique Alfred-Mézières, à Longwy, qui est le plus touché avec une annonce de neuf suppressions de postes.

Face à de telles mesures, un collectif de défense s'est constitué. Réunissant parents d'élèves, enseignants et élus, il est rapidement passé à l'action : grosse manifestation devant la sous-préfecture de Briey le 12 mai, barrages filtrants sur les routes de Beuvillers, Briey, Jarny, Longwy et Mont-Saint-Martin voilà deux semaines… L'action la plus forte restant le murage des entrées de l'école maternelle et primaire de Valleroy, début avril.

Les entrées des lycées bloquées ce matin

Et d'autres actions sont prévues. La prochaine est programmée… ce matin. Les membres du collectif vont occuper les entrées des lycées de Longwy, Briey et Jarny, aujourd'hui, dès 7 h 30. «  Nous discuterons avec les élèves et les enseignants qui voudront entrer puis on ira occuper les locaux administratifs », annonce André Corzani, maire de Jœuf et conseiller général.

Déterminé à parler à Philippe Picoche, l'inspecteur d'académie de Meurthe-et-Moselle, le collectif envisage aussi de s'inviter à la prochaine réunion du comité technique paritaire qui aura lieu au cours de ce mois. «  On n'a pas encore la date et ils (l'administration) ne seront pas pressés de nous la donner ! Mais dès qu'on aura la date, on se la communiquera tout de suite pour permettre une belle mobilisation. »

Aucun doute : l'année scolaire ne va pas s'achever tranquillement pour l'autorité académique.

 

Républicain Lorrain 09.06.2010



09/06/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres