La Mirabelle Rouge

Jeudi 28 octobre: plus de monde dans la rue qu'au Parlement

Où est la légitimité ?

Après la ratification par l'Assemblée de l'oukase "bonapartiste" sur les retraites et le repli du mouvement de grève à la SNCF et dans les raffineries, après la tentative lamentable de Chérèque de trouver une issue à la radicalité sociale par des clins d'oeil à Parisot, la France d'en haut espérait le monde du travail avec le moral dans les chaussettes lors de la journée de protestation du 28 octobre pour le retrait de la loi Woerth. N'en déplaise aux chroniqueurs pressés, la France d'en bas n'est pas sortie de la scène sociale. La France d'en bas reste debout pour faire entendre son refus de céder aux exigences du capital. Malgré les nouvelles données de la situation, nous étions très nombreux dans la rue. 6000 à 7000 à Metz......... très contents d'être là......8 semaines déjà, coucou, nous sommes toujours là !

 

 

   

 

 

 

 



13/11/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres