La Mirabelle Rouge

Kinépolis: salaires précaires,c'est pas du cinéma !

 

 

Sous-effectifs, salaires qu’ils estiment trop proches des minima sociaux, précarité croissante… Ces raisons ont incité hier soir une dizaine de salariés du complexe Kinépolis à débrayer – sur la quinzaine hors encadrement. Tous avaient répondu à l’appel dela CGTet CFDT. « Le but n’est pas de pénaliser le client mais de le sensibiliser à la réalité qui est la nôtre », estime Marc Schivre, délégué syndical CFDT. Son homologue dela CGTdénonce « un management à la carte : les emplois se précarisent et le recours aux CDD est devenu régulier. »

Pour Sandrine Gremillet, directrice du site, « les négociations annuelles obligatoires (NAO), menées pour la première année sur le site de Saint-Julien, n’ont pas abouti. Des choses avaient été proposées en plus de ce qui avait été décidé au niveau national mais les représentations syndicales ont refusé de signer le protocole des NAO. Du coup, la direction a fait un PV de désaccord et nous n’appliquons que ce qui a été décidé au niveau national ». Les séances se sont déroulées normalement.

 

D.-A.D (Républicain Lorrain 18.09.2011)



18/09/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres