La Mirabelle Rouge

Non à l'explosion des cotisations mutualistes.

Les tarifs des mutuelles augmentent d'au moins 5 %. La Mutualité française dénonce à juste titre la responsabilité du gouvernement: en raison des déremboursements, franchises et forfaits imposés à la Sécu, une part croissante des dépenses est transférée vers les régimes complémentaires. De plus la taxe de 3,4 % imposée aux mutuelles sera pérennisée en 2010 et elles devront verser à l'Etat une participation de 0,94% du montant des cotisations pour financer l'achat aux laboratoires privés des millions de doses du vaccin contre la grippe A.
Actuellement cinq millions de personnes ne bénéficient pas de couverture santé complémentaire. Il faut effectivement craindre avec la mutualité qu'ils «seront encore plus nombreux ceux qui renonceront faute de moyens à l'acquisition une mutuelle et devront à renoncer à des soins»
Les tables rondes et les marchés, comme la demande de la mutualité française de se substituer à la Sécurité sociale pour la prise en charge des ALD, ne feront pas reculer le gouvernement.
Le NPA est favorable à la prise en charge à 100 % des soins par la Sécurité sociale, financée par la suppression des exonérations de cotisations. Il ne fait pas de cet objectif revendicatif un préalable à l'indispensable riposte unitaire des associations de malades, des collectifs, des mutuelles, des partis et des syndicats pour annuler les déremboursements, forfaits et franchises et pour reconquérir une Sécurité sociale solidaire.

Le 2 janvier 2010.



21/01/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres