La Mirabelle Rouge

SAFE Hagondange: Un repreneur qui supprime 79 emplois !

L’entreprise Safe d’Hagondange, principal fournisseur de Renault, a été rachetée par le groupe Farinia le 2 mai. Evidemment, comme c’est très souvent le cas, les repreneurs d’entreprises en difficultés imposent leurs conditions et c’est principalement les salariés qui trinquent. Ainsi,  la  nouvelle organisation industrielle va  laisser sur le carreau  un quart des effectifs de la SAFE. C’est ce que dénoncent les organisations syndicales CGT et CFDT de la SAFE dans un tract diffusé aux salariés.

 

 

79 suppressions d’emplois, c’est ce que prévoit Farinia, notre repreneur autoproclamé par le tribunal de commerce, en date du 26 mai 2011, et non pas 61 comme le présentait la presse sur la base des arguments développés par les dirigeants de Farinia.

 

En effet, l’objectif est bien de ramener les effectifs à 235 personnes ce qui fait une différence de 79 avec les effectifs comptabilisés de départ.

Il y a effectivement une volonté de créer 18 nouveaux postes qui seront proposés en priorité aux salariés licenciés mais bien sur, aux conditions du repreneur, c'est-à-dire au raz des pâquerettes.

 

Plusieurs éléments nous interpellent et ont fait l’objet de courriels en direction de l’administrateur qui est en charge de la gestion du plan anti-social ainsi qu’au représentant des RH qui assure l’intérim, avec les revendications suivantes :

 

  • Repousser la date d’envoie des lettres de licenciements prévue le 5 mai afin de pouvoir analyser en commission de suivi toutes les demandes de départ volontaire et les opportunités qui pourraient permettre de dégager des places pour des salariés qui verraient leur poste supprimé.

Nous avons appris que certains volontaires se seraient déjà vus refuser oralement leur demande. C’est incohérent et inadmissible d’autant que ce n’est pas forcément à des postes techniquement irremplaçables.

 

  • Avoir un droit de regard sur l’application du critère compétence professionnelle dans le cadre des licenciements afin que ce dernier ne souffre d’aucune subjectivité.

 

  • Intégration dans l’effectif repris des 3 caristes et des 12 opérateurs forgeurs-contrôleurs ce qui porterait l’effectif repris à 250.

 

  • Revoir à la hausse les moyens attribués au plan anti-social afin de favoriser les départs volontaires et de permettre le meilleur reclassement possible des salariés qui seraient licenciés.

 

Ces différents points ont déjà été abordés par les élus du CE avec les instances du Travail et de l’Emploi, La Direccte, mais force nous est de constater que le pouvoir judiciaire est en passe de prendre le dessus en créant des situations kafkaïennes avec une volonté d’aller très vite dans le processus de licenciement.

Malgré les différentes interventions des élus concernant la situation de nos CP-RTT et RC, dans les différentes instances, nous n’avons pas encore aujourd’hui une réponse précise sur l’avenir des reliquats. Tout le monde se rejette la balle !

 

Nous avons également sollicité la direction à propos des 3 entités indépendantes qu’elle entend mettre en place :

 

  • Quelle est la date retenue pour la mise en place de chaque entité  et dans quelle configuration ?
  • Quelle est la position de Farinia sur les différents accords et la convention collective sachant que les salariés sont fortement attachés à celle de la sidérurgie au vu de l’historique de notre société ?
  • Quelle est la position de Farinia sur l’entité Outillage qui ne devrait comprendre que 38 personnes, au regard du CIE avec le versement de la subvention qui permet aux salariés de pouvoir accéder aux différentes activités ?
  • Quelle est la position de Farinia vis-à-vis des Instances Représentatives du Personnel dans la nouvelle configuration ?

 

Demain une réunion extraordinaire se tiendra avec l’administrateur qui voudrait entériner rapidement la procédure de licenciement des salariés qui verraient leur poste supprimé.

 

Il nous appartient de ne pas rester attentiste lors de cette réunion, qui sera la dernière avant la prise de contrôle par Farinia, afin d’avoir des réponses positives à toutes les interrogations qui subsistent aujourd’hui.

 

le 03.05.2011



04/05/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres