La Mirabelle Rouge

SNCF: un désastre programmé !

Restructuration, filialisation, démantèlement : le désastre programmé à la SNCF !

 

                   Le principe appliqué aux services publics est connu: « on ne privatise pas, on ouvre le capital » ! La SNCF empreinte également le slogan. Elle s'étoffe avec la privatisation des réseaux ferrés au niveau international et  impose aussi l'adaptation du service public  aux lois du marché. L'Etablissement public (EPIC) qui gère les cheminots à statut n'est qu'une composante du groupe SNCF du même nom, présidé par le même patron, Guillaume Pepy. Les 49 filiales du groupe sont pour la plupart contrôlées par la holding « SNCF-Participations » qui rassemble elle-même 657 filiales. Sa stratégie dans le transport et la logistique ne répond qu'à un seul objectif : faire le plus de profits possibles. Les restructurations actuellement en cours au sein de la SNCF, ne visent qu'à adapter l'entreprise publique à cet objectif.

                     Les 5 branches / activités, SNCF Voyages, SNCF Proximité, SNCF Géodis (Fret...), Infra-Ingénieries et Gares-Connexions sont pratiquement devenues autonomes dans leur gestion. C'est leur filialisation qui est maintenant envisagée. Les cheminots, isolés dans des activités appelées à devenir des filiales avec une réglementation du travail spécifique seront contraints à encore  plus de flexibilité. Le projet « Rassembler et simplifier la SNCF » achèvera la casse du service public ferroviaire et des acquis sociaux des cheminots que la création de RFF en 1997 avait déjà préparé.

                    La création des Etablissements Infra Circulations (EIC) et  sa direction autonome c'est l'externalisation de la gestion des trafics. La nouvelle entité « Gares et Connexions » indépendante des branches voyageurs de la SNCF, c'est pour accueillir les opérateurs privés et réguler concurrence dans l'occupation des espaces en gare. La filialisation du Fret est déjà largement appliquée et l'on perçoit bien les désastres économiques, écologiques et sociaux qu'elle engendre. Le plan  Blayau, l'ex-liquidateur de Moulinex et actuel président de Géodis programme la suppression de 6000 emplois et la condamnation de nombreux triages. Là aussi, la technique commerciale de gestion par produit, qui taille à la serpe dans les effectifs et les activités, ne sert que la recherche du profit. Pour développer le fret, il faudrait au contraire renforcer les complémentarités des produits (lotissement, trains complets, combiné) comme le proposent justement les organisations syndicales.

Le budget 2010 de la SNCF  adopté en janvier traduit la dégradation sociale qui se répercute   dans tous les services. En 20 ans, c'est un quart de l'effectif cheminot qui a été supprimé. Cette chute combinée à l'accroissement de la charge de travail a permis une augmentation de la productivité de 48% par agent. « Destination 2012 » le grand show de Pepy à la Porte de Versailles en juin dernier n'est pas un film de science fiction. C'est une politique très réelle qui vise à doubler les profits par la compression de la masse salariale. Cette part qui est toujours de plus en plus restreinte dans le chiffre d'affaire. Elle était de 78,5% il y a 30 ans, elle équivaut à 46,5% aujourd'hui. C'est  32 points en moins pour les cheminots et autant de profits supplémentaires accumulés par le groupe. Le salaire mensuel moyen à l'embauche reste très bas, 1148 euros net, mais dans le haut du tableau de la hiérarchie la rémunération est conséquente. Il n'y encore ni stocks options ni bonus, mais les 10 plus hauts revenus de l'entreprise se sont augmentés de 78% en 5 ans. Les membres du club des 10 se portent bien.

La grève du 3 février 2010 à la SNCF peut-elle faire changer les choses ? Oui, si c'est une réussite ! Mais  alors il faudra vraisemblablement engager un mouvement de plus grande ampleur. Ce sera  aux cheminots de le décider en Assemblée Générale et aux organisations syndicales d'y prendre toute leur part.

 

Jean-Luc ( 1.02.2010)

 



01/02/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres