La Mirabelle Rouge

Sud-Rail, pour une grève reconductible à partir du 23 mars

Unité et action à partir du 23 mars !

 

Les fédérations syndicales se rencontrent lundi 8 mars ; après la grève du 3 février ; pour SUD-Rail il faut construire un mouvement reconductible tous services, pour établir un rapport de force qui permette de nous faire entendre.

La direction SNCF ne répond pas aux revendications portées le 3 février par des milliers de cheminot-e-s grévistes ! Elle pense qu'il suffit de proposer de nouvelles réunions aux fédérations pour nous satisfaire.
Pépy annonce qu'il veut détruire le RH 0077 et augmenter le temps de travail des cheminot-e-s travaillant pour l'Activité TER, sans renoncer à le faire pour ceux du Fret, et dans l'attente de lancer la même chose pour l'Activité SNCF Voyages.

Pour SUD-Rail c'est inadmissible, les cheminot-e-s attendent des mesures concrètes sur l'emploi, sur les salaires, sur les retraites, … et ils/elles sont prêt-e-s à lutter pour avoir satisfaction !

Mais sans un rapport de force à la hauteur des attaques, la direction SNCF et le gouvernement vont poursuivre le démantèlement l'entreprise publique et continuer de précariser nos conditions de travail et nos vies.

C'est pour cette raison que nous pensons qu'il faut un mouvement national, tous

services, reconductible en assemblées générales et coordonné par les fédérations !

L'unité est une des préoccupations de SUD-Rail, c'est pourquoi nous proposerons la semaine prochaine aux autres organisations syndicales un appel à la grève unitaire dès le 23 mars.

Le gouvernement prépare une nouvelle contre-réforme sur les retraites : le 23 mars doit être un mouvement national de grèves et manifestations dans tout le pays pour le faire reculer !

Nous proposons que cette date soit le début d'un conflit à la SNCF qui doit contraindre la direction à prendre en compte les nombreux mouvements revendicatifs qui touchent toutes les filières (Trains, Traction, Commercial, Equipement, Transport, Matériel, SUGE, Administratifs …) et contraindre le gouvernement à renoncer à son projet politique de nous mettre en pièces.

Unifions-nous dans un mouvement rassemblant secteur public, secteur privé, retraité-e-s, chômeurs/ses… pour exiger une meilleure répartition des richesses !

Ensemble, permettons à tous les cheminot-e-s de s'exprimer et de gérerla grève par les assemblées générales !



09/03/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres