La Mirabelle Rouge

Toucher le salaire dû parce que licencié est-ce un privilège ?

Lithorade ....suite......

"Les 48 employés de Lithorade viennent de toucher leur salaire

 Voilà une nouvelle sociale,   titrée dans la presse locale,  qui fait presque figure d'événement dans le contexte actuel.   En janvier, la direction  de l'imprimerie située à Oeting près de Forbach, et spécialisée dans l’impression de pochettes de CD, avait annoncé la fermeture de son site. Comme cela a déjà été expliqué dans un article précédent, les salariés ont été  les victimes d'arrangements entre amis et de tractations commerciales entre deux sociétés ( voir article sur les licenciements à Lithorade)  En mars, le tribunal de commerce de Sarreguemines a plaçé Lithorade en redressement judiciaire. Les salariés ont donc été payé par l'Assurance de garantie qui est un fond de cotisation patronale prévue dans ce type de situation. Mais cette garantie est limitée et cela ne change pas la situation des salariés licenciés. Le patronat encaisse les subventions des collectivités pour soi-disant revitaliser des zones industrielles, mais il n'a jamais de comptes à rendre sur l'utilisation des fonds lorsqu'il ferme la boîte en licenciant ses salariés. Mettre fin à cette situation , c'est cela qui serait un événement social.Hier, les salariés de Lithorade ont bloqué l’entrée du site perturbant en même temps la production de CD chez Adis.  Photo Philippe RIEDINGER

Les salariés de Lithorade ont manifesté devant le tribunal de Sarreguemines, avant l’audience devant prononcer le redressement judiciaire de la société.  <span>Photo</span> Thierry Nicolas.


17/03/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres