La Mirabelle Rouge

Une première victoire contre Philips à Dreux

Réouverture du site de Philips Dreux : Une première victoire due à la mobilisation des salariés.

 

Le Tribunal de Grande Instance a ordonné à la direction Philips la réouverture du site de Dreux, la levée du lockout et aussi la reprise du travail sous peine d’une astreinte de 25 000 €/jour. Il a suspendu le Plan social estimant que les élus du CCE et du CE n’avaient pas été consultés. La direction de Philips a en plus été condamnée à payer 1000 € de dommages et intérêts aux syndicats CGT Philips EGP Dreux et à l’Union Départementale FO, ainsi que 2000 € au CCE de Philips et au CE de Dreux.  « Cela montre qu’en se battant la classe ouvrière peut gagner et qu’une cause n’est jamais perdue d’avance. Philips doit maintenant nous fournir du travail. Nous savons que notre combat n’est pas terminé. Et nous ne le gagnerons pas seuls. Nous dédions notre victoire à tous les salariés qui luttent en ce moment contre des suppressions d’emplois dans leur entreprise. Camarades de Total, de Freescale, de Goodyear, de Sanofi-Aventis, de l’éducation nationale, de la SNCF, de Téléperformance, de TDF, de Fermoba (Cher), d’Hélio-Corbeil, des Chantiers Navals de Saint-Nazaire, de La Poste, sous-traitants automobiles, travailleurs sans-papiers… Tous ensemble, nous pouvons gagner et interdire les licenciements et les suppressions d’emplois. » écrit la CGT Philips EGP Dreux suite à la décision de justice.


jeudi 18 février 2010 (23h23)

Réouverture du site de Philips Dreux : Une première victoire due à la mobilisation des salariés.

La direction de Philips doit maintenant s'engager à maintenir nos emplois. 
 

Ce matin, pendant qu'une partie des salariés de Philips Dreux restaient devant le site, toujours fermé et gardé par des vigiles, une autre partie s'est rendue en car au ministère de l'Industrie à Paris-Bercy. 

Nous étions environ 150 devant le ministère ce matin à 8h. Des délégations de cheminots, de Renault, de l'éducation nationale et des étudiants, ainsi que Xavier Mathieu de Continental, avaient répondu présents à notre appel. Nous les en remercions chaleureusement. 

Une délégation syndicale de Philips (CGT, FO et CFE-CGC) a été reçue par Christian Estrosi à 8h30. 

Le ministre s'est dit choqué par les méthodes de la direction de Philips, comme l'avait dénoncé les salariés et la CGT Philips Dreux : la lettre recommandée envoyée par la direction de Philips aux salariés le week-end dernier pour leur demander de ne plus revenir sur le site à partir de lundi et pour leur proposer un reclassement en Hongrie à 450 €/mois, a été une véritable provocation. 

Sur le reste, les propositions du ministre ont été plus floues. Il a demandé que le dialogue soit renoué entre les syndicats et la direction de Philips. M. Estrosi a ensuite reçu la direction de Philips cet après midi. 

En fin d'après-midi, le cabinet du ministre nous a prévenus que Joël Karecki, le président de Philips France à l'issue de sa rencontre avec M. Estrosi, annonçait que désormais « chaque salarié peut accéder à l'établissement pendant la journée ». 

La réouverture du site, si elle est confirmée dans les faits et par le TGI de Chartres, est une première victoire pour les salariés de Philips Dreux. 

La direction de Philips a en plus « appelé les partenaires sociaux à une nouvelle réunion de négociation". 

Pour la CGT de Philips EGP Dreux, les conditions préalables à une nouvelle rencontre avec la direction de Philips sont :

  • La levée du lockout, la réouverture totale du site de Dreux et le départ des vigiles
  • L'annulation du PSE
  • La prise en compte pour juger de la situation économique du site de Dreux de l'ensemble de l'activité Customer Lifestyle
  • Le redémarrage d'une activité industrielle sur le site de Philips Dreux dans les jours qui viennent
 

Nous rappelons que Philips a dégagé 424 millions d'euros de bénéfices en 20009. 

Nous appelons donc les salariés à rester mobiliser et à se présenter à l'usine demain comme nous le faisons depuis lundi 15 février.

Une assemblée générale aura lieu vendredi matin à 8h pour faire le point sur la rencontre avec le ministre. 
Le Tribunal de Grande Instance de Chartres doit communiquer aux avocats sa décision sur le lockout vendredi 19 février à 15h.

Une autre assemblée générale aura donc lieu à 15h pour en informer les salariés et pour décider ensemble de nos prochaines actions. 

La CGT Philips EGP Dreux - Jeudi 18 février 2010



22/02/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres