La Mirabelle Rouge

vendredi 22 octobre , 11 ème jour de grève à la SNCF

 Situation à Metz après les AG des cheminots.
Comme les jours précédents, la grève continue ce vendredi  à la SNCF sur la région de Metz avec un trafic toujours aussi perturbé. Les taux de participation à la grève reconductible sont variables suivant les jours et suivant les sites. La circulation des trains ne peut pas être assurée comme le laisse entendre la direction et les médias sous l'influence du Ministère de la propagande, et beaucoup de circulations sont en fait assurées par des bus réservés  pour l'occasion. La grève est bien suivie dans les secteurs de la production comme les dépôts ou les services liés au contrôle et à la sécurité de circulation des trains. Ainsi, au 11 ème de grève, 60 à 65 %  des mécanos sont en grève  dans les dépôts de la région et  la moitié des contrôleurs des  établissements concernés ont également cessé le travail. Le trafic Fret est, pour sa part, comme les jours précédents, presque totalement paralysé. Les AG qui se sont tenues vendredi matin ont toutes reconduit la grève pour 24h voire jusqu'à lundi : 85 présents en gare de Metz-Ville avec une majorité de contrôleurs. Thionville AG interservices, 120 présents. Dépôt Conduite Metz-Sablon 45 présents et  reconduction jusqu'à lundi matin. A noter également quelques débats entre les cheminots sur les initiatives inter-confédérales avec les manifs du 28 et du 6. Beaucoup de critiques sur le caractère éloigné du 28 alors que la plupart des grévistes espéraient une initiative plus rapprochée. Cela n'affecte pas, pour l'instant l'unité syndicale à la base, d'autant que les responsables CGT cheminots de Metz n'hésitent pas à exercer eux-mêmes leur « droit de critique », qui vise en particulier les positions de Chérèque…..mais comme les militants CFDT sont présents dans l'action, ex-FGAAC notamment, cela se passe à peu près bien. Important aussi de noter, que lorsque le débat à lieu sur les « perspectives » la discussion ne tourne pas à l'affrontement verbal. Il n'y a pas d'un côté  « ceux qui veulent aller jusqu'au bout » et de l'autre « les traîtres potentiels et les traîtres de toujours ». Le débat a lieu, pour l'instant, entre camarades qui font grève et agissent ensemble depuis le début pour le retrait de la loi scélérate de Woerth et de Sarkozy. ….à suivre…..



22/10/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres