La Mirabelle Rouge

veuves et femmes de mineurs en lutte contre un décret Fillon

La colère légitime des femmes de mineurs contre le déremboursement des frais de transports de soins.

 

 

 

rassemblement des veuves et femmes de mineurs à la Carmi-Est à Metz

 

L'obsession gouvernementale de la remise en cause des acquis sociaux  ne comporte aucune limite. L'ensemble du dispositif de la protection sociale est dans le collimateur de ceux qui ne veulent que le règne de la marchandisation  pour chaque acte de la vie en société. Ainsi, depuis le 31 décembre 2009, un décret signé par François Fillon relatif à l'organisation de la Sécurité Sociale dans les mines, supprime le remboursement des frais de transports de soins des veuves et femmes de mineurs retraités. D'un trait de plume, un acquis de 1946  est mis au rencard sans aucune considération pour ces anciens travailleurs et leur famille.

Mais les veuves et femmes de mineurs n'entendent pas se laisser faire. Sur l'initiative du Collectif régional CGT des veuves et femmes de retraités des mines et avec le soutien de la CGT des mines,  150 d'entres elles ont envahi la Caisse régionale de la Sécurité sociale des mines de l' Est, mardi 16 février 2010 à Metz. Elles sont venues exiger le retrait du décret et ont été reçues par le directeur général de l'institution. La colère était palpable et légitime parmi ces femmes qui n'hésiteront pas à redescendre dans la rue pour obtenir gain de cause. Geneviève Marchal, la responsable du collectif CGT a déclaré quie si « les femmes avaient été entendues, elles ne se faisaient pas beaucoup d'illusions quant au résultat » et Jean Markun, le dirigeant régional des mineurs de fer  retraités CGT  a prévenu  que   la lutte allait continuer avec un rassemblement au ministère de la santé pour faire bouger les choses.

 

Jean-Luc (17.02.2010)



17/02/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres