La Mirabelle Rouge

Villers-la-Montagne: Quelle reprise ?.....pas celle de l'emploi !

villers-la-montagne

Sealynx : 42 suppressions d’emploi annoncées

Le site Sealynx de Villers-la-Montagne, qui compte 70 salariés, risque fortement de fermer ses portes. 42 suppressions d’emploi sont annoncées, tout comme 18 mutations vers la seconde usine du groupe, dans l’Eure.

 

 Photo RL

Sealynx est un équipementier automobile spécialisé dans les joints de caoutchouc. Il possède en France deux sites de production : Charleval (Eure) et Villers-la-Montagne. L’usine de Villers-la-Montagne date de 1989. Comme beaucoup de boites, elle a connu les opérations ventes et rachats dont les firmes et les groupes sont friands à l’époque du capitalisme mondialisé. Initialement sous le contrôle  d’une firme italo-japonaise, elle fut ensuite  anglaise puis allemande avec le groupe Metzeler avant le rachat par le groupe français Sealynx, un  parcours qui  aboutit en 2007 avec la reprise par ses cadres à un fonds d’investissements écossais… Aujourd’hui, Sealynx est implantée au Maroc, en Tunisie et en Roumanie et les restructurations n’arrêtent jamais. Dans ces petits jeux financiers, il est difficile de comprendre les mécanismes qui justifieraient les décisions de suppression d’emplois.  Le porte parole du groupe déplore les effets du marché mais les syndicats ne sont pas dupent et dénoncent une nouvelle délocalisation. Il y a un an, le groupe avait touché des aides de la collectivité pour financer le chômage partiel. Avec la liquidation, le groupe fait financer le chômage total par la même collectivité. Cette loi patronale  ne doit plus durer !



12/10/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres