La Mirabelle Rouge

Woippy: une fin de deuil mais pour quand la vérité ?

Républiclain Lorrain ( 28.02.2010)

Une marche pour marquer la fin du deuil

«Nous voulons simplement que l’enquête avance et que tout soit fait dans la transparence», explique Nasser Saouchi, au premier plan.

C’est en silence que la famille et les amis de Malek Saouchi ont, hier après-midi, marché en mémoire du jeune homme décédé à l’âge de 19 ans, lors d’une course-poursuite avec la police municipale de Woippy le 20 janvier (lire RL du 21 janvier). Alors qu’il circulait avec deux amis sur un scooter volé, sans lumière et sans casque, l’engin avait violemment percuté un poteau électrique.
C’est avec beaucoup d’émotion et de recueillement que le cortège s’est ébranlé, hier, depuis la mairie jusqu’au lieu du drame, rue Foch. Là où des dizaines de bouquets de fleurs, des bougies et des photos sont régulièrement déposées en mémoire de la victime. C’est au centre social de Saint-Eloy que tous se sont, ensuite, retrouvés pour commémorer ce quarantième jour qui, selon la tradition musulmane, marque la fin de la période de deuil.
«Nous voulons simplement que l’enquête avance et que tout soit fait dans la transparence », explique Nasser Saouchi, père du jeune décédé. A ses côtés, les proches du Woippycien réclament aussi la vérité comme le précisent les banderoles brandies en tête de cortège. «Pendant quarante jours, nous avons respecté le deuil de notre neveu pour le laisser en paix, explique Leïla. Nous voulons juste montrer aux gens qu’il y a beaucoup d’incohérences dans cette affaire
Et de poursuivre : «
Ça n’est pas de la colère mais de l’inquiétude ! On se demande si, un jour, on aura la vérité. Nous avons perdu un être cher et ça n’est pas en cassant ou en brûlant que l’on va le faire revenir.»
Nabil Bouafia et Joshua Koch, les deux passagers du scooter, avaient été grièvement blessés. L’un est toujours en état de mort cérébrale alors que le second, qui n’a plus de souvenir de l’accident, a perdu l’usage d’un œil. L’enquête se poursuit. Une information judiciaire contre X a été ouverte, le 22 janvier, par le procureur de la République de Metz, pour homicide et blessures involontaires.

Delphine DEMATTE.


28/02/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres